La Nouvelle Alliance

Cette Nouvelle Alliance (C) illustre notre philosophie de la « performance totale » de l’entreprise.
Nous avons l’intime conviction que seules s’en sortiront les organisations qui réussiront cette Nouvelle Alliance :

1) Alliance du sens et du contenu.
Donner du sens et de la cohérence à toute transformation avant d’en évoquer les processus ou les actions. Les salariés sont abreuvés d’informations internes et externes sans savoir toujours les comprendre et surtout les interpréter. Si ils conçoivent un changement, ils ont souvent du mal à en comprendre le sens. Or les résistances au changement relèvent d’abord du manque de compréhension (le pourquoi) ou de la peur de l’avenir (le pour quoi) générés par une transformation. Il s’agit donc bien de retrouver de la cohérence entre l’action au quotidien (le contenu) et la vision (le sens) à l’origine de la transformation.

2) Alliance des discours et des actes.
Retrouver de la cohérence, du courage entre la Vision proposée par l’entreprise, son système de valeurs affichée dans les couloirs, ses discours se voulant rassurant ou mobilisateur d’une part et les comportements managériaux ou les actes réels d’autre part. Le principe de réalisme doit l’emporter sur le principe de volontarisme. La transparence et l’honnêteté deviennent de profonds leviers de motivation de même que l’exemplarité et l’énergie positive contagieuse. Les collaborateurs sont lucides et intelligents, ils attendent l’alignement du discours des dirigeants et des managers avec leurs actes.

3) Alliance des individus et de l’organisation.
C’est mobiliser l’intelligence collective des organisations. Préférer la coopération, encourager et valoriser la confrontation des points de vue, la responsabilité partagée du projet d’entreprise qui devient l’affaire de tous et non plus uniquement celle des dirigeants. Chacun en devient co-créateur mais aussi co-responsable. Les échanges et les partages sont valorisés dans des organisations devenues holomidales, les différences et les complémentarités sont encouragées. L’entreprise n’est plus un lieu contraint mais un lieu de ressources, elle redevient un endroit d’accomplissement personnel et de développement de son employabilité. Bref, la Nouvelle Alliance c’est entrer de plein pied dans l’entreprise 2.0 ou la « Connected Corporation ».

Pour quels bénéfices ?

1 Des transformations plus fluides, des changements de comportement observables et pérennes
2 Une ligne managériale mobilisée
3 Une exploration et une mobilisation des ressources vives, des points de force de l’entreprise, source de motivation des collaborateurs
4 Une marque employeur interne et externe grandie